Comment devenir agent immobilier ?

 

 

 

Par Anne-Sophie Penhoet, le 18 septembre 2017

Le métier d’agent immobilier est, de manière traditionnelle et primaire, définit comme étant une profession commerciale servant d’intermédiaire entre deux parties vendeur/acheteur – locataire/propriétaire. C’est un métier qui s’est largement démocratisé ces dernières années, notamment avec l’arrivée des nouvelles technologies et du numérique qui ont fait place à de nouvelles façons d’entreprendre au sein même de la profession. Cependant, tout le monde ne peut prétendre au titre d’agent immobilier qui est un statut à part entière : formation, rémunération, évolution… on vous explique tout sur le métier d’un agent immobilier.

Etudes et formations

Être agent immobilier requiert des qualités personnelles bien précises. Avant toute étude ou formation spécifique, c’est en effet un métier qui nécessite :

  • Un sens du contact assez développé car le relationnel avec la clientèle est quotidien ;
  • Un caractère persuasif à toute épreuve, pour pouvoir entreprendre les négociations de la manière la plus naturelle qu’il soit ;
  • Une oreille attentive afin d’être à l’écoute de la clientèle et d’en capter les principaux besoins pour y répondre rapidement ;
  • Un esprit curieux quant à l’actualité, pour se tenir informé quant aux évolutions – juridiques, concurrence, financement etc. ;
  • La pratique de l’anglais est un plus pour exercer au sein de la profession.

La plupart de ces qualités personnelles réunies, combinées à une réelle passion pour le secteur de l’immobilier, et vous pourrez devenir agent immobilier que vous ayez ou non des diplômes.

En effet, l’activité d’agent immobilier reste régie de manière stricte par la loi HOGUET, loi n°70-9 du 2 janvier 1970, qui stipule qu’il faut être obligatoirement titulaire d’une carte professionnelle pour prétendre au titre d’agent immobilier. Intéressons-nous donc aux aptitudes requises pour détenir cette carte professionnelle.

De manière générale, les formations les plus courantes sont les suivantes :

  • le BTS ou le DEUST Professions Immobilières (Bac+2) ;
  • les écoles privées de bac +2 à bac +5 : l’École Supérieure des Professions Immobilières (ESPI), l’Institut National Supérieur de l’Immobilier (INSI), l’École supérieure de l’immobilier (ESI), l’Institut du management des services immobiliers (Imsi), l’École française de l’administration de biens (Efab, pour le titre de négociateur immobilier).

Ensuite, il est possible de poursuivre la formation avec des études supplémentaires de type :

  • Bac + 3/Bac +5 dans un cursus juridique, commercial ou économique;
  • Un Master pro droit de l’immobilier et de l’habitat, droit immobilier ou urbanisme et construction, pour aller plus loin dans les connaissances ;
  • Une maîtrise d’ouvrage et gestion immobilière ou management du patrimoine et de l’immobilier, pour se spécialiser dans un domaine précis de l’immobilier.

Enfin, il est tout à fait possible d’exercer le métier d’agent immobilier et de prétendre à la détention d’une carte professionnelle sans avoir de diplôme. Cela nécessite cependant une expérience professionnelle suffisante dans l’immobilier.

  • Pour les personnes non titulaires du baccalauréat, il faut une expérience :
    • Salarié d’un titulaire de la carte professionnelle d’agent immobilierou d’administrateur de biens : pendant 10 ans ;
    • Salarié d’un titulaire de lacarte professionnelle d’agent immobilier ou d’administrateur de biens, sous un statut cadre : pendant 4 ans.
  • Pour les personnes titulaires du baccalauréat, il faut une expérience de trois ans en tant que salarié d’un titulaire de la carte professionnelle.
  • Pour passer par une validation des acquis de l’expérience – la VAE – trois années minimum d’expérience professionnelle.

Il existe donc de nombreux moyens permettant d’obtenir sa carte professionnelle, avec une formation, des diplômes ou encore de l’expérience.

Rémunération de l’agent immobilier

Il est très difficile de définir les salaires moyens dans le secteur de la transaction immobilière. En effet, en matière de rémunération, l’agent immobilier touche des commissions, calculées en pourcentage sur les honoraires libres de l’agence immobilière. Ainsi, le nombre de transactions au sein d’une agence avec des honoraires extrêmement variables, font qu’il est compliqué de parler précisément des revenus.

En tant que salarié de l’agence immobilière, on observe une moyenne de commissions de 12 à 30% des honoraires de l’agence, sur le chiffre global qu’il réalise lors des transactions. Le salaire brut mensuel fluctue donc du SMIC (part fixe) pour un débutant, jusqu’à 3 500€ (part variable) et bien plus en fonction de l’expérience, du nombre de transaction réalisé, du commissionnement acté, du secteur géographique etc.

Il en va de même pour un agent immobilier possédant sa propre agence immobilière. Sa rémunération sera dépendante de son environnement géographique, de son nombre de transaction, de sa masse salariale etc.

Concernant les collaborateurs de l’agent immobilier, sous statut agent commercial ou mandataire indépendant, ils sont commissionnés sur le montant des honoraires des transactions qu’ils réalisent. Généralement, ce pourcentage de commission va de 30 à 99% en fonction du réseau ou de l’agence immobilière qu’il intègre.

Les professions de l’immobilier recrutent. Depuis 2015, les 35.000 agences immobilières ont conclu en 1 an plus de 800.000 transactions contre 692.000 pour l’année 2014. Dans tous les cas, c’est un milieu où l’on peut très bien gagner sa vie à force de travail. C’est sûr, il n’y a pas de secret.

Évolutions

L’immobilier est un secteur qui offre de nombreuses évolutions possibles en termes de carrières professionnelles. Les domaines sont vastes au sein de la profession (location, transaction, promotion immobilière…), ce ne sont pas les opportunités de découvrir de nouveaux horizons qui manquent.

Une fois le diplôme en poche, ou la reconversion professionnelle choisie, débuter dans l’immobilier c’est pousser plusieurs portes d’agences immobilières pour trouver celui avec qui vous pourrez acquérir davantage de connaissances terrains et surtout de l’expérience afin d’exercer en tant qu’agent immobilier. Le métier s’exerce également en étant indépendant, sous le statut d’agent commercial ; il est fréquent d’en retrouver au sein des agences.

La plus part du temps, que ce soit en agence immobilière indépendante ou en agence immobilière franchisée, l’agent immobilier commence sa carrière dans ces établissements pour entrer en affinité avec la profession. Selon la taille de l’agence et du secteur, il prospecte, démarche la clientèle, rentre des mandats, prends des acquéreurs en main … il devient au fur et à mesure du temps un négociateur immobilier de plus en plus avisé, jusqu’à gérer ses propres ventes de A à Z.

Ensuite, si le contexte le lui permet et que l’opportunité s’offre à lui, il pourra prendre la tête de l’agence en devenant responsable de l’agence en tant que salarié. Le responsable d’agence est, outre tout l’aspect négociateur complètement assimilé, le représentant privilégié des clients. Ainsi, il doit être capable de gérer son équipe d’un point de vue managérial, mais aussi sa communication ou encore sa stratégie commerciale nécessaire à tout bon développement d’agence. Il doit évidemment se tenir informé des évolutions dans le domaine juridique ou financier, afin d’être à jour au sein de l’agence.

Enfin, l’évolution de carrière ultime de tout agent immobilier est la création de sa propre agence immobilière en son nom, en tant qu’indépendant ou au sein d’une franchise.

Gérant d’agence immobilière

Lorsqu’un agent immobilier fait le choix d’ouvrir sa propre agence immobilière, il devient gérant de son propre établissement. Cela implique des compétences supplémentaires pour assurer la gestion administrative, financière, commerciale et les prises de décisions nécessaires à la vie de son établissement. C’est évidemment à ajouter aux qualités managériales pour encadrer son équipe et au sens commercial inhérent à la profession.

D’un point vu administratif, le gérant doit constituer son entreprise relative aux activités des professions immobilière. Cela relève de fait de la loi HOGUET du 2 janvier 1970 qui régit l’exercice des agents immobiliers et notamment les étapes nécessaires pour ouvrir une agence immobilière. Dans les grandes lignes, ouvrir sa structure nécessite :

  • Créer sa structure juridique ;
  • Souscrire aux garanties essentielles : l’assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RCP) et la garantie financière si nécessaire ;
  • Demander sa carte Professionnelle auprès de la CCI.

C’est un métier passionnant, d’autant plus en travaillant pour son propre compte. Le gérant d’agence immobilière ne connaît pas la routine et doit sans cesse s’adapter à un marché en constante mouvance. Les avantages ne sont pas des moindres. Cette indépendance lui permet de moduler son emploi du temps comme il l’entend, d’avoir une complète autonomie quant au choix de ses collaborateurs et également de gérer sa propre image vis-à-vis de sa clientèle : quoi de plus satisfaisant que la reconnaissance d’une clientèle vis-à-vis de son entreprise ?

Enfin, côté rémunération, en plus d’un fixe mensuel déterminé en fonction des paramètres de gestion de l’agence et en cas de bons résultats en termes de chiffre d’affaires, le gérant peut atteindre un niveau de revenus très intéressant.

 Prêt à vous lancer dans une carrière d’agent immobilier ?

Nombreuses sont les possibilités pour arriver à devenir agent immobilier, que vous soyez diplômé ou non. Dans tous les cas c’est un métier qui demande de l’investissement personnel et qui peut vous offrir de belles surprises au fil des années, en termes d’évolution, de carrière ou encore de rémunération.

Les éléments de cet article sont donnés à titre d’information; ils ne sont pas exhaustifs et ne sauraient se substituer à la réglementation applicable. Dans tous les cas, et pour tout renseignement complémentaire, reportez-vous toujours aux textes de loi en vigueur et rapprochez-vous des organismes compétents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *